Mauvaise main de Gilbert Gallerne

téléchargé (5)

4ème de couverture :

Une France profonde et noire où il ne fait pas bon s’aventurer…
Un véritable roman noir, une terreur familiale, un frère qui s’élève en patriarche.
Une écriture sèche et directe, un roman au cœur des forêts des Vosges, où la loi s’arrête après les premiers sapins.
« La lame vrombissait comme un essaim de guêpes en colère. Personne pour le chasser. Il avança. Chercha du regard un morceau de bois à lui offrir.
Les appels de sa mère se rapprochaient. Si elle le trouvait ici, il serait bon pour une fessée. Il devait se dépêcher. Là ! Près de l’établi, quelques planches. Une petite ferait l’affaire. Il se penchait sur le bois abandonné quand on le saisit sous les aisselles. Il serra les dents dans l’anticipation de l’impact sur ses fesses. Il n’y eut pas de claque. On le projeta en l’air, droit sur la lame qui hurlait sa faim. »
Quai des Orfèvres 2010 pour « Au pays des ombres »

Mon avis :

Eric et sa femme se rendent chez sa famille à lui, propriétaires d’une grosse scierie. Ils n’ont pas le choix, mais est-ce une bonne chose ? Elle rencontre Éléonore, la matriarche, Léo, l’aîné des frères qui règne en maître absolu et avec autorité, voire despotisme.
Suite à un accident à la scierie alors qu’il est petit, il porte une prothèse de sa main. Ce qui devait être joie va se transformer en cauchemar…

C’est un huit clos familial, sous couvert d’un lourd secret, rempli de rancunes. C’est très noir, violent. Les frères sont haïssables, femmes et enfants en totale soumission, terrorisés par Léo.
Une histoire de terroir profond qui se lit d’une traite.

Merci aux Editions French Pulp

Ma note : 16 / 20

Un commentaire sur “Mauvaise main de Gilbert Gallerne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s