Les sept tours du diable de Jean-Luc Aubarbier

4ème de couverture :

Un homme est retrouvé assassiné dans sa chambre d’hôtel en Inde. Peu de temps auparavant, il avait envoyé une mystérieuse et inquiétante lettre à Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec, ses amis archéologues  : «  D’effroyables choses se préparent… C’est une question de vie ou de mort.  »

La victime était sur le point de révéler un antique secret  : les Sept Tours du Diable. Selon la légende, il existerait sept temples répartis dans le monde, dirigés par des prêtres déviants. Le contrôle de ces centres serait la source d’un pouvoir incommensurable qui attise les convoitises d’un ordre occulte.

Mon avis :

Je dois dire avoir un retour en deux teintes.
Tout d’abord, je dois reconnaître que c’est super documenté et précis, et que l’auteur a une parfaite connaissance des lieux décrits, avec de l’émotion.

Je connaissais vaguement le lien existant entre le Tibet, la Chine, le Japon et le nazisme dans la guerre 39-45, mais ce livre m’en a appris beaucoup plus. Ça, ce fut un plus indéniable.

Pour le reste, j’ai été déçue. Je pensais que l’histoire tournerait autour des sept tours du diable, à ce qu’ils y pratiquaient, mais, finalement, il n’y eu que très peu. Et puis, je me suis un peu ennuyée pendant au moins la moitié du livre, avant d’être accrochée avec la suite.

Vous comprenez maintenant mon retour en deux teintes !

Merci aux éditions City, et à Eric Poupet

Ma note : 12 / 20

Un commentaire sur “Les sept tours du diable de Jean-Luc Aubarbier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s