La cave aux poupées de Magali Collet

51xGMkGV0pL._SY346_

4ème de couverture :

Manon n’est pas une fille comme les autres, ça, elle le sait depuis son plus jeune âge.
En effet, une fille normale ne passe pas ses journées à regarder la vraie vie à la télé.
Une fille normale ne compte pas les jours qui la séparent de la prochaine raclée monumentale…
Mais, par-dessus tout, une fille normale n’aide pas son père à garder une adolescente prisonnière dans la cave de la maison.

Mon avis :

Nous sommes plongés en plein huit-clos, dans une histoire sombre, violente, au milieu de laquelle Manon va découvrir des sentiments nouveaux, auxquels elle ne s’attendait pas. L’écriture est incisive mais non intrusive.
Il y a même de la retenue dans les descriptions pourtant très crues, sans voyeurisme.
Les paragraphes courts donnent le rythme, ce qui fait que, à peine commencé, déjà terminé. L’ensemble de l’écriture est très bien travaillé.

Pour un premier livre, chapeau !!!

Âmes sensibles, attention

Merci à Joël, Editions Taurnada

Ma note : 18/20

La machine à brouillard de Tito Desforges

téléchargé

4ème de couverture :

Mac Murphy est un soldat d’élite. Mac Murphy est fort. Mac Murphy est dur. Mac Murphy est fou. Mac Murphy trimbale dans sa tête une épouvantable machine à brouillard qui engloutit ses souvenirs, sa raison et l’essentiel de son âme, morceau après morceau. Quand les habitants de Grosvenore-Mine, ce village perdu dans les profondeurs de l’Australie, se hasardent à enlever la fille de Mac Murphy, ils ne savent pas à quel point c’est une mauvaise idée. Une époustouflante plongée dans l’amour d’un père pour sa fille et dans les tréfonds de la démence d’un homme. Inlâchable. Attention : cauchemar.

Mon avis :

Mis au repos forcé, il se retrouve face à un médecin psychiatre et raconte. Persuadé d’avoir une « machine à brouillard » dans sa tête, et tout se bouscule. L’enlèvement de sa petite fille  Louise va le plonger dans un état de violence extrême. On ne touche pas à sa fille. C’est le cri d’amour d’un père pour sa fille.

Passé et présent se mélangent, ce qui m’a parfois un peu perdue, mais on retrouve vite le chemin de l’histoire. Réalité ? folie ? Où est la frontière ? L’écriture est précise et tout s’imbrique parfaitement. L’auteur a parfaitement maîtrisé son sujet.

Merci aux Editions Taurnada

Ma note : 16 / 20

Pulsions de vie de Thierry Doré

 

61pwA+6OdeL

4ème de couverture :

Chaque jour éloigne un peu plus Simon des cauchemars de son enfance. Pourtant, quand un chien croise sa route et qu’il l’achève à coups de pelle, tout s’effondre, le replongeant impitoyablement dans les abysses. Son père s’est-il réellement suicidé ? Qu’est devenue sa mère ? Et qui est cette inconnue qui pleure la nuit ? Déterminée à vaincre les démons qui le hantent, Jahia, avec qui il partage sa vie, se laissera-t-elle, à son tour, dévaster par ce tourbillon insensé de dévotion et de haine, de courage et de peur ? Par amour, osera-t-elle affronter les vérités que personne ne devrait jamais approcher ? Devra-t-elle renier ses propres valeurs et basculer dans la violence ? Autant de questions que ces personnages devront braver, autant de réponses qui prennent à la gorge au détour d’une nuit sombre.

Mon avis :

Simon est un psychopathe extrêmement tourmenté, et toutes ses angoisses d’enfant vont remonter. Que se passe-t-il dans sa tête ? Jahia va en subir les conséquences.

Thriller psychologique accrocheur, même si je m’y suis un peu perdue parfois. J’ai trouvé certains passages un peu difficiles à comprendre. Par contre le final est au top et très inattendu.
L’écriture est belle et les amateurs du genre aimeront à coup sûr !

Ma note : 16 / 20

 

 

Chambre 312 de Sylvie Bougeot

81xcW2ucylL

4ème de couverture :

Le corps meurtri d´une enfant de 9 ans vient d´être découvert à l´institut psychiatrique où elle séjournait. La porte de la chambre était verrouillée, les vigiles n´ont rien vu, le personnel soignant n´a rien entendu. Cette affaire complexe et nébuleuse est une mission toute désignée pour Dan Kiefer, ce flic revêche que la vie n’a pas épargné. Malgré son franc parlé, il devra taire ses préjugés en matière de psychologie et ravaler ses diatribes car une jeune psychiatre de la criminelle lui sera imposée. Une affaire sinueuse qui sèmera le trouble dans l’esprit des deux enquêteurs d’autant que les spectres du passé viendront hanter leur âme et fragiliser le duo improbable.

Mon avis :

Voilà un sacré thriller psychologique !!! Un meurtre bien étrange dans un hôpital psychiatrique, d’autant que c’est une petite fille qui est assassinée. Ce n’est pas souvet le cas dans les livres… et déjà ça attire le lecteur.
Dan Kiefer sera accompagné d’une jeune femme psychiatre, Stéphanie Boileau, obligé !!!

Je me suis amusée à essayer de trouver qui pouvait être le tueur, et bien je me suis bien plantée !!! Vous ne vous ennuyez pas. L’écriture est simple, sans fioritures et accrocheuse. Dan est un homme brisé et très sarcastique. Des secrets vont être révélés… le ton monte crescendo.

Au final, c’est un bon thriller, et je vous le recommande.
Merci aux Editions M+

Ma note : 17 / 20

Du poison dans la tête de Jacques Saussey

téléchargé

4ème de couverture :

Le poison, c’est l’autre…Une femme, en plein hiver, se jette nue dans la Seine.
Un homme qui prend possession de ses victimes, les ruines, puis les oblige à se suicider.
Un colis qui arrive entre les mains de Magne, fait remonter à la surface une affaire de plus de 30 ans.
Comment mener deux affaires de front, quand votre vie perso part en vrille ?

Mon avis :

Quel livre !!! Le suspens monte crescendo pour un final incroyable.

Jacques, avec sa sensibilité et sans voyeurisme aucun, a su reproduire ce qui se passe dans la tête de ces dégénérés qui mettent les femmes sous leur emprise.

Cette enquête va mettre à mal le couple du commandant Daniel Magne et de la capitaine Lisa, ce qui ne va pas les aider. Se greffe dessus la mère biologique d’Oscar, leur fils adoptif, et Lisa va en souffrir terriblement et devoir gérer cela.
Il y a un « personnage » que j’ai énormément aimé… Sham, la chienne berger allemand.

Voilà un livre qui m’a tout particulièrement touchée, d’autant que je suis confrontée à une histoire s’en rapprochant, dans un couple proche de moi… bon, évidemment, il n’est pas un sérial killer hein, mais c’est un sacré manipulateur !!!
Personne ne peut réaliser combien il est difficile de sortir des griffes d’un tel homme si on ne passe pas par là.

Merci aux Editions French Pulp

Ma note : 20 / 20

 

Miracle de Solène Bakowski

71jNZOJrViL

4ème de couverture :

Quel est le prix d’un miracle ?

La vie de Laure, vingt-et-un ans, s’écroule lorsqu’elle apprend qu’elle est atteinte d’une tumeur incurable au cerveau. Les médecins sont formels : la jeune femme est condamnée. Mais Laure est une battante, et grâce aux réseaux sociaux, récolte des fonds pour se lancer dans un projet fou : celui de traverser l’Atlantique en solitaire. Très vite, les internautes se prennent de passion pour cette jeune malade que d’aucuns voient comme une héroïne des temps modernes. Elle est invitée sur les plateaux de télévision, son périple est suivi sur YouTube par des centaines de milliers d’abonnés. Adulée, elle devient un symbole d’espoir et un modèle de courage. Dans sa course contre la montre, Laure pense avoir trouvé un sens à sa vie, mais une question parmi d’autres se pose : quel est le prix d’un miracle ?

Mon avis :

J’ai eu une lecture en demi teinte. Au vu des retours enthousiastes, je me suis attendue à du lourd, eh bien non !
Pendant les 2/3 du livre ce fut larmoyant, fastidieux, et j’avoue m’être ennuyée, parce que je n’aime pas les apitoiements et encore moins face à la maladie. Je me suis même demandée si je n’allais pas stopper ma lecture ! Et puis, non, j’ai continué, et j’ai bien fait parce que cette dernière partie, qui démarre vers la fin de la partie 2, a relevé un peu le niveau de lecture, et l’histoire a pris un tournant intéressant.

Une foule de personnages gravite autour de Laure, de près ou de loin, qui se partagent les réponses ping-pong sur les réseaux sociaux… Lionel, l’infirmier, qui est tombé fou amoureux de Laure, Micheline et son écriture très phonétique et genre charretier, Isabelle et Eric, les parents du petit Lucas, mort du cancer, et Doris, la sœur d’Isabelle qui nourrit une haine féroce à l’encontre de Laure, guérie miraculeusement de son propre cancer. Nous assistons à une apogée de cette jeune femme condamnée puis guérie miraculeusement, et sa descente aux enfers face aux réseaux sociaux.

J’ai par contre bien aimé la construction du livre.

Une leçon à tirer de tout cela, qui nous concerne tous :
Méfiez-vous des réseaux sociaux.
Les amitiés de nouent et se dénouent.
N’y racontez pas votre vie… il y aura toujours des personnes qui prendront plaisir à chercher à vous détruire… beaucoup d’entre nous en font encore l’amère expérience, même sans écrire notre vie !!!

Ma note : 11 / 20

Benzos de Noël Böudoü

41nOOG6aD2L

4ème de couverture :

Vous est-il déjà arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu ?
Sauriez-vous faire la différence entre le vrai et le faux ?
Avez-vous une confiance absolue en vos proches ?
Nick semble mener une vie tranquille, entouré de sa femme et de ses voisins. Pourtant, le jour où des amis de longue date arrivent, son existence tout entière va basculer dans l’étrange et l’impensable.
Réalité ? Psychose ? Quelle preuve avez-vous finalement de votre réalité ?

Mon avis :

Pour calmer ses insomnies, Nick Power se gave de somnifères et… d’alcool.
Chloé, son épouse, doit l’abandonner quelques temps pour un stage assez loin. Il va être seul pour recevoir un couple d’amis, Pierre et Cath.

Et c’est là que les choses dégénèrent… il revit semble-t-il la journée encore et encore, avec quelques variantes.
Que se passe-t-il ? Vit-il un cauchemar ? La réalité ? Il ne sait pas… il ne sait plus… et Chloé qui ne rentre pas… Au fur et à mesure il sombre, craint un complot contre lui… Il se méfie de tous, des voisins… de tout.

Les chapitres sont courts ; l’histoire va vite. Nous évoluons dans une ambiance anxiogène pour finir dans un dénouement qui va…

C’est un thriller psychologique et Noël sait conduire notre cerveau pour l’empêcher de démêler cet imbroglio. Il est excellent et je ne peux que le recommander, c’est un régal.

Merci aux Editions Taurnada

Ma note : 18,5 / 20

Manipulation de Sergueï Bonal

416AkX07YlL._SX195_

4ème de couverture :

Scotland Yard reçoit l’appel d’une femme signalant la disparition de son mari. Amnésique, elle a du sang sur les mains et de nombreuses blessures sur le corps. Cette affaire aurait-elle un quelconque lien avec une série de meurtres ? En réveillerait-elle une autre non élucidée vieille de 30 ans ?
De retour après 4 mois de coma, le commissaire Harry Tennan est chargé de l’enquête. Réussira-t-il à mettre en lumière les zones d’ombres tout en affrontant les démons qui le hantent depuis ce terrible jour, d’autant plus que la seule personne détenant des informations a disparu dans la nature.

Mon avis :

Une femme tue son mari mais ne s’en souvient pas. Leur fils, Teddy, 12 ans ne semble absolument pas affecté par la mort de son père. Son comportement est étrange. Serait-ce lui qui a fait en sorte que sa mère tue son époux ?

Notre policier, Harry Tennan, va devoir décortiquer et comprendre ce qui s’est passé. Il se trouve rapidement confronté à des incohérences. Il va rencontrer une gamine, Yarra, dont il va s’occuper, suite à un viol.

Plusieurs personnages vont jalonner sa route… Le docteur Peter Newman, spécialiste dans l’étude du cerveau, et en particulier la mémoire… le docteur David Kean, psychologue pour enfant, Lars von Springer, qui entend des voix…

Et c’est là que le mot « manipulation » prend tout son sens !!!

Voilà un thriller psychologique très abouti, avec des personnages parfaitement travaillés.
C’est une lecture addictive, même si parfois certains passages sont un peu ralentissant, et j’avoue que cela permet de souffler un peu.

C’est un livre que j’ai eu plaisir à dévorer et que je vous recommande vivement. Ne passez pas à côté, d’autant que je n’ai pas vu venir le final !!! c’est excellent.

Merci Sergueï pour ta confiance

Ma note : 18,5 / 20