Avides de Thomas Clearlake

51Y1PH0h6nL

4ème de couverture :

Paris. Au fond d’une cave d’un immeuble de Belleville, douze corps exsangues sont découverts.
Le 36 est sur la brèche. Ces faits rappellent à la capitaine Julie Delorme sa première scène de crime, treize ans plus tôt, celle d’un enfant apparemment atteint de démence qui avait tué ses parents pour se nourrir de leur sang. Convaincue qu’il existe un lien entre les deux affaires, Julie va affronter son plus vieux démon et se lancer dans une enquête à haut risque.

Mon avis :

Attention âmes sensibles, ce livre n’est en aucun cas pour vous !

Julie Delorme se retrouve à enquêter sur une affaire qui lui en rappelle une autre. C’est une femme qui a un caractère bien trempé et d’une grande efficacité dans son domaine, flic. Elle va rencontrer Paul, un mercenaire, privé, qui va enquêter de son côté pour le compte d’un père, personnage avec une forte présence. Elle va finir par vivre un vrai cauchemar de violence sur sa personne.

La violence est omniprésente dans ce livre, qui nous tient en haleine, du début à la fin. L’atmosphère devient presque irrespirable au fur et à mesure de la lecture. C’est oppressant, et en même temps attirant. Il y a un petit côté fantastique qui s’intègre parfaitement et qui relie tout l’ensemble, lorsque l’on découvre… ah, non, vous le découvrirez seul !

Thomas a tout orchestré de main de maître dans cet ouvrage, et c’est de loin son meilleur livre… Un thriller à couper le souffle.

Les amateurs du genre gore vont apprécier. Perso, ce livre m’a régalée. Thomas, j’attends avec impatience le suivant.

Ma note : 20 / 20

Le Maître des énigmes – Vivre pour tuer de Eric Quesnel

téléchargé (1)

4ème de couverture :

Que va faire Jay Harrington pour mettre fin au plan machiavélique du maître des énigmes ? Que va faire le tueur pour accomplir son oeuvre ? Pourquoi tue-t-il ainsi ? Qui est-il vraiment ? Qu’est-il advenu des six otages disparus depuis plusieurs mois, sans laisser de trace ? Ce troisième opus répond aux questions que se posent les milliers de lecteurs et lectrices de cette saga meurtrière. Une fois de plus, l’auteur Éric Quesnel garde le suspense jusqu’aux dernières lignes…

Mon avis :

Olala quel livre, mais quel livre !!!
Le Maître des énigmes est de retour. Il veut en finir avec Jay Harrington.

Vous savez quoi !? Si vous avez lu les deux précédents, alors mettez de côté ce que vous lisez en ce moment, et prenez celui-ci !!! Quel bonheur de retrouver Jay et son équipe.
j’ai vécu ce livre en même temps que les personnages, j’avançais avec eux. J’ai vibré tremblé, souffert avec Jay, espéré avec lui. Son amour pour Laura est toujours aussi fort et il va tout faire pour la sauver. c’est d’un machiavélisme !!!

On a enfin des réponses à nos questions.
Ce livre est d’une puissance… wouaouhhh

Eric fait partie de ces auteurs incroyables qui arrive à nous accrocher dès les premières pages. Et son final… double wouaouhhhh !!! Mais comment peut-il nous laisser ainsi !!??

Je vais vous dire : si je devais me retrouver seule avec des auteurs, Eric en fait partie, indiscutablement, et sur la plus haute marche. IL fait partie de mes auteurs chouchous préférés. Nous le suivons dès le début et nous ne sommes pas déçus par ce que nous lisons de lui. C’est un auteur à suivre impérativement.

Ma note : 20 / 20

L’apparence de la chair de Gilles Caillot

téléchargé (1)

4ème de couverture :

Pour le Capitaine de police Sylvie Branetti, la vie s’est arrêtée il y a quinze ans, lorsque le tueur qu’elle poursuivait a enlevé sa fille Lila avant de disparaître.Après un passage obligé en hôpital psychiatrique et des séances régulières de psychothérapie et d’hypnose, elle se raccroche à un seul objectif : savoir ce qui est arrivé à Lila.La découverte d’un cadavre mutilé, arborant la même signature que celle du monstre qu’elle a croisé par le passé, la propulse à nouveau dans l’horreur. Mais elle a cette fois une espérance : connaître enfin la vérité.Accompagnée de Paul Bénito, son ancien amant, elle suivra avec acharnement les traces laissées par le bourreau. Une enquête aux confins de la réalité, un parcours peuplé de rêves étranges qui la submergent de plus en plus fréquemment.Et si tout n’était qu’apparence…Bienvenue dans le chaos.

Mon avis :

C’est un livre surprenant. Nous sommes face à une drôle de machination, bien machiavélique.
Le capitaine Sylvie Branetti va se retrouver une nouvelle fois sur la piste du « tanneur », dans l’horreur, et toujours à la recherche de Lila, sa fille.
C’est un des premiers livres de l’auteur, et déjà une écriture très addictive !!! Ceci dit, à ne pas mettre entre les mains d’âmes sensibles.

C’est un thriller redoutable, acéré, avec des chapitres courts, concis, le tout parfaitement bien ficelé. Quant au final… wouaouhhh… imprévisible !!!

J’ai énormément aimé ce livre, dont le final est tout à fait bluffant, comme le dit si bien Thilliez.
Pour les amateurs du genre et les amoureux de Gilles Caillot, je le recommande vivement.

Ma note : 19,5 / 20

 

A sa manière de Loana Hoarau

téléchargé (3)

4ème de couverture :

Je suis entré. J’ai attendu vers l’entrée, puis je me suis dirigé lentement vers le bureau d’accueil. La personne derrière, une femme blonde, les cheveux courts, tapait sur son clavier d’ordinateur, et ne m’a pas regardé. Elle a seulement dit C’est pour quoi ? J’ai dit que je venais déposer une plainte. Elle a dit De quel genre ? J’ai dit Une plainte pour des coups et blessures. Elle a continué à m’ignorer. J’ai dit Et aussi pour viol. La personne à l’accueil ne m’a regardé qu’une fois après que j’aie dit « pour viol ». Elle m’a fait répéter, comme si elle entendait ça pour la première fois, de la bouche d’un homme.Elle a eu un petit sourire, d’un quart de seconde. Comme si c’était un réflexe. Comme si ce n’était pas normal. Je pense qu’elle l’a regretté de suite, et qu’elle s’en est voulue, parce que c’est là qu’elle a vu mon visage pour la première fois, un visage mordu par les privations et des douleurs. Elle s’est levée, elle a vu mon corps décharné. Elle m’a encore fait répéter, pour être bien sûre Vous dites pour viol ? j’ai opiné du chef. Elle a continué Vous savez qui est votre agresseur ? J’ai encore opiné et j’ai lâché le morceau C’est mon frère.

Mon avis :

Un cri de douleur… un cri d’alarme pour un sujet traité dans la dureté mais aussi avec pudeur.
Nell, prédateur sexuel, très violent, qui veut garder son jeune frère, Lauri, rien que pour lui.
J’ai partagé les souffrances de Lauri, sa peur de la violence, et ses silences pour essayer de passer inaperçu. Psychologiquement, c’est très dur.

L’amour entre les deux frères va conduit à l’horreur, à la destruction.

Loana a une écriture entraînante, que j’apprécie énormément.

J’aimerais dire, même aux âmes sensibles qui n’aiment pas la souffrance touchant les enfants, lisez-le.
Lisez-le parce que cela se passe peut-être à deux pas de chez vous… alors si vous voyez ce genre de traitements, agissez, dénoncez !!!

Ma note : 19 / 20

La route de la mort de Joelle Laurencin

51BJ7nboooL

4ème de couverture :

Voilà des heures qu’elle patiente, recroquevillée sur elle-même. Cette terreur de devenir l’un de leurs cobayes refait surface et la tétanise. Elle n’ose bouger le moindre muscle, de peur de tomber nez à nez, avec l’un de ces monstres. Mais au fil du temps, elle se fait violence et finit par ouvrir légèrement le coffre. Aucune autre voiture sur le parking. Sont-ils tous partis ou lui tendent-ils un piège ?
Elle pose un pied sur le goudron, retient d’une main la porte de la malle puis attend quelques instants. Aucun bruit. Hormis ce cliquetis régulier qui semble provenir de la réception. Ludivine est aux aguets. Elle avance tel un chat. Lorsqu’elle entre, une odeur pestilentielle l’agresse. Toute la pièce est couverte de restes humains qui lui retournent l’estomac. Elle se retient de vomir et continue à avancer. Tout à coup, elle stoppe en plein milieu de la pièce.

Mon avis :

Ne surtout pas mettre entre les mains d’âmes sensibles.
Voilà une nouvelle assurément gore, juste pour les amateurs du genre. Aucun état d’âme ici.
C’est bien écrit, mais court, trop court ! J’aurais aimé que ce fut un livre et non juste une nouvelle.
Si vous êtes amateur d’hémoglobine, alors cette nouvelle est pour vous !!!

Ma note : 18 / 20 (à cause de la longueur du texte sinon j’aurais mis un 20 / 20)