Banlieue Est de Jean-Baptiste Ferrero

51xzOYej+iL

4ème de couverture :

Thomas Fiera, enquêteur privé est appelé à la rescousse par un ami d’enfance, en conflit avec un caïd local. Il se retrouve aussitôt embarqué dans une enquête sordide, de l’autre coté du périphérique et constate à son grand désespoir que la banlieue n’est décidément plus ce qu’elle était : on y viole, on y massacre, on y corrompt, on s’y drogue, on s’y radicalise et on s’y débauche comme jamais…

Cynique mais pas blasé, idéaliste mais pas naïf, notre héros gouailleur et un poil dépressif entreprend avec sa fine équipe une véritable croisade pour défendre les innocents et botter le cul des méchants.

Thomas Fiera est un détective ricaneur, anar, défenseur de la veuve et parfois même de l’orphelin. Ferrero lui a déjà consacré 6 romans et une dizaine de nouvelles. Les personnages secondaires : le héros est entouré d’une équipe hors du commun. Chacun des membres a sa spécialité mais aussi ses caractéristiques physiques. Tous sont diaboliquement efficaces, voir destructeurs.

De l’action, de l’humour et une langue, assez verte, parfaitement maîtrisée.

Fiera est un personnage récurrent. Banlieue Est relate sa sixième aventure. On y retrouve la fine équipe qui l’accompagne toujours.

Un détective venu aider un vieux copain se retrouve embarqué dans une sordide enquête, semée de cadavres.

Mon avis :

C’est le premier livre que je lis de cet auteur, et sincèrement, voici un livre que j’ai aimé !!!
On baigne véritablement au cœur des cités du 93, tant dans le style très imagé que dans le vocabulaire utilisé. C’est incisif, direct, franc. Et en plus j’ai appris des mots, tel que « s’esbigner ». C’est également non dénué d’humour, d’ailleurs « catnappé » m’a beaucoup fait rire.

Les chapitres sont un peu longs mais des espaces entre les paragraphes permettent de respirer et rendent la lecture agréable, et l’action est présente donc, vous ne vous ennuierez pas.
Bon il y a quelques scènes un peu difficiles mais on les passe vite.

Nous avons là un livre captivant, si si je vous assure, vous n’aurez pas envie de le délaisser pour vaquer à vos occupations. Le suspens monte crescendo, au point d’en oublier de regarder l’heure. Ça m’est arrivé !!!

C’est Jackpot, avec un Thomas Fiera au caractère bien trempé qui n’a pas froid aux yeux, sans oublier sa fine équipe avec Manu, Fred, et le meilleur des personnages pour moi… Adélaïde. Et je vous assure qu’il vaut mieux l’avoir en amie, si vous voyez ce que je veux dire. Je me suis beaucoup attachée à cette équipe qui fonce dans le tas, et pas dans la dentelle.

Bref, ce fut pour moi une super lecture que je ne peux que recommander.

Merci aux Editions Lajouanie et son directeur.

Ma note : 19 / 20

 

Un commentaire sur “Banlieue Est de Jean-Baptiste Ferrero

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s