Mort d’un sénateur de Pascal Chabaud

51qOnThFd3L._SX309_BO1,204,203,200_

4ème de couverture :

Juillet 1940. L’inspecteur Joseph Dumont de la 6e brigade mobile, durement éprouvé par la mort de sa femme enceinte fauchée par un automobiliste, enquête sur l’assassinat du sénateur Étienne Ferrand, retrouvé le crâne défoncé dans une chambre de l’hôtel Carlton. Ce Grand Maître franc-maçon opposé au régime de Vichy détenait des documents gênants pour le pouvoir. La piste du complot politique est aussitôt privilégiée. De faux-semblants en rebondissements, la quête de la vérité s’avère difficile, périlleuse, voire dangereuse : tandis que Ferrand a fort à faire entre ses investigations sur la mort de sa femme et sur celle du sénateur, son supérieur, le commissaire Champeix est assassiné et son ami et collègue de la police scientifique, Nestor Bondu, échappe à une tentative de meurtre. En ces temps troublés, sur fond d’espionnage industriel et de sociétés secrètes, Pierre Laval place ses hommes dans la police et à tous les niveaux de l’État. Dumont ne sait plus à qui faire confiance. Ballotté dans les remous de l’Histoire en marche, Dumont devra jouer sa partition sans se laisser entraîner sur des chemins de traverse. Car les apparences sont parfois trompeuses, jusqu’au dénouement des plus inattendu…

Mon avis :

Vous savez maintenant que la politique ne m’intéresse pas, et la retrouver dans des livres, ça me gave.
Lorsque j’ai vu le titre de ce livre, il ne m’attira pas au premier regard. Puis j’ai lu la 4ème de couverture. L’histoire se passait sous le gouvernement de Vichy et Pétain. Cette période de la 2nde Guerre mondiale m’intéresse, alors je me suis procurée le livre, et là ma lecture s’est transformée en addiction.

Nous trouvons-nous face à un assassinat politique, à l’heure ou Pierre Laval veut faire tomber Etienne Ferrand ? Et puis nous avons aussi cette histoire de TPV, Toute Petite Voiture, que Citroën veut construire, mais elle est encore en mode élaboration de prototype. Tout le monde veut se l’arracher, et les plans ont disparus. Espionnage industriel ? Ferrand était-il impliqué ?

Une écriture posée, et un langage soutenu mais accessible. Cette enquête, entre la France libre et la France occupée est riche et m’a permis de comprendre bien des choses.

Sincèrement, je ne m’attendais pas à autant aimer ce livre. Un tome 2 en prévision ? J’espère avoir le privilège de le lire. J’ai hâte. Merci à Pascal Chabaud pour ce livre sur un épisode de notre Histoire qui, malgré l’horreur de la guerre, fascine encore beaucoup de monde. Ce fut une une très belle découverte.
Les Editions De Borée ont eu raison de l’imprimer. Je trouve que ce livre mériterait une plus grande vue. À quand dans les salons ?

Merci aux Editions De Borée.

Ma note : 19 / 20

2 commentaires sur “Mort d’un sénateur de Pascal Chabaud

  1. Merci à toutes les deux! Vos commentaires m’encouragent à continuer! Le tome 2 est parti chez l’éditeur, et le tome 3 est en phase de recherches!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s