Les oubliées de Cadillac de Michel Lataste

4ème de couverture :

Année 1929, Joséphine, âgée de 17 ans, injustement condamnée, sera conduite dans la maison de préservation pour jeunes filles de 9 à 21 ans dans le château du duc d’Épernon de Cadillac en Aquitaine. Au XIXe siècle, ce château de Cadillac, tragique parenthèse de son histoire, fut la pire des prisons pour femmes. Des milliers d’entre elles y furent incarcérées, souvent à tort, mais toutes y vécurent l’enfer et bien souvent, la mort était leur seule issue. Le froid, la crasse, les maladies, la maltraitance et des travaux harassants étaient le quotidien de toutes ces femmes, dont certaines n’étaient que des enfants. Jugées par des hommes, dans des établissements gérés par des hommes et surveillés encore par des hommes, le viol était l’arme de soumission. Début XXe siècle, l’État décide de féminiser les prisons pour femmes. Les soeurs de la sagesse prennent le relais et rapidement gèrent l’établissement d’une main de fer. Année 2021, à l’heure où l’on parle de violences conjugales, comment pourrait-on qualifier ce pan de l’histoire peu glorieux de l’État français ?

Mon avis :

Voilà un livre que j’ai découverts, et qui m’a pris aux tripes ! J’avais vaguement entendu parler de ces centres pour filles sans en savoir grand-chose, et je peux vous dire que ce livre m’a retournée.

Cadillac, en 1929. Le château est devenu une sorte de prison pour filles, de 8 à 21 ans, enfermées, avec ou sans raison. Les hommes décident de tout, les femmes n’ont pas voix au chapitre.

Tout ce que ces pauvrettes subissent dans ce centre, je n’en reviens pas ! Tortures, labeur dur, à raison de 13 heures par jour, 7 jours sur 7, un véritable calvaire. Et cela ne s’arrête pas là… il y a tout ce que le centre cache dans ses sous-sols.

Ce fut un livre difficile psychologiquement, mais qui se lit très vite, fort bien écrit. Et je vous conseille de faire ensuite des recherches, c’est édifiant.

N’oublions pas… ne les oublions pas. Nous devons faire ce devoir de mémoire !!!

Ma note : 18,5 / 20

2 commentaires sur “Les oubliées de Cadillac de Michel Lataste

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s